Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Journal du chaos - 38

    couv.jpg

    Pour télécharger cliquez ICI

  • Vagabondage

    Vladimir Poutine a été réélu. Qu’importe comment. Poutine est plus important pour la Russie qu’un mode de scrutin ou un bourrage d’urnes.

    ***

    Des Grecs en colère ont trouvé une solution contre ces migrants dont ils ne veulent pas : ils foutent le feu aux camps de réfugiés. Une méthode qui en vaut d’autres.

    ***

    Jacques Chirac hospitalisé : ça m’en fait bouger une sans toucher l’autre !

    ***

    La question de la sélection à l’Université. Pourquoi à l’université ? Faut commencer la sélection dès la clase de 5e avec 3/4 d’une classe d’âge en enseignement professionnel, le reste en enseignement long.

    ***

    Election, piège à cons ! Vous l’avez souvent entendu et vous n’en pensez pas moins. Mais, me direz-vous, s’il n’y a plus d’élection, il n’y a plus de démocratie. Vrai. Mais la démocratie – celle d’aujourd’hui – est-elle le meilleur des régimes ? Pas persuadé. C’est la monarchie qui a fait la France, époque à laquelle il y avait moins de margoulins au sommet de l’Etat ! Bon, d’accord. Mais il est où le roi ? L’occasion fait le larron !

    ***

    Alain Juppé vient une nouvelle fois de montrer sa néantitude comme dirait Ségolène. Il se fout de la gueule de Sarko qui déclare que l’immigré assimilé (une minorité, je vous rassure tout de suite) peut en appeler à ses ancêtres les Gaulois. C’est Sarko qui a raison. Etre Gaulois, c’est appartenir à la même communauté de destin. En Afrique, on enseignait aux petits nègres, « nos ancêtres les Gaulois ». Du coup ils sont venus se battre en 1914 !

    ***

    Tout candidat (c’est-à-dire tous) qui vous fait des promesses du genre baisser les impôts, réduite la dette, baisser le chômage, etc… Eliminez-le d’entrée de jeu, il baratine.

    ***

    Un copain pronostique : on va se taper Juppé, qui va se casser la gueule et puis on aura Marine Le Pen ! Et là, ce sera vraiment rock’n’roll !

     

  • Les pieds Nickelés sortent du bois

    les-pieds-nickeles.jpgLa rentrée de la classe politique est tonitruante. Et pour cause ! Emmanuel Macron a démissionné d’un gouvernement qui, selon lui, a fait les choses à moitié. C'est le moins que l'on puisse dire ! Du coup, tout est bancal à gauche. Hollande vacille, parti et piétaille retournent à leurs amours, à savoir son lot de niaiseries progressistes. Son idéologie est morte par obsolescence. Mais le sait-elle seulement ?

     A droite, c’est la guéguerre picrocholine des sous-chefs de bureau pour la primaire. Autrement dit qui sera le vizir à la place du nabot? A Sarkozy on peut opposer cet argument massu : comment croire un homme qui, en cinq ans, n’a jamais fait ce qu’il avait annoncé ? Voire fait le contraire. Sarko, c’est une grande gueule et un calbut à la Tarzan sans rien dedans.

    Voyons les autres zozos !

    Alain Juppé a toujours été un second couteau. C’est une âme de fonctionnaire d’un côté, un pur politique de l’autre qui s’adapte aux circonstances, sans imagination aucune. Tout porte à croire qu’il restera soumis au Système et à la toute puissance Etats-unienne. Peu européen, on ne l’a guère entendu à ce sujet pourtant brûlant d’actualité.

    François Fillon est un opportuniste pour qui la politique est d’abord un casse-croûte. Et je n’aime pas les mecs qui crachent dans la soupe après en avoir bien profité. Viré par Chirac, il le traite de tous les noms. Aujourd’hui, il cogne sur Sarko après avoir été, cinq années durant, son premier ministre plus que consentant. Comment faire confiance à un tel faux-cul ?

    Reste Marine Le Pen dont on sait très bien qu’elle ne passera pas la rampe. De surcroît, elle commet deux erreurs grossières : abandonner l’euro et sortir de l’Europe par référendum. Sur l’euro, il y a certainement des améliorations à apporter, car du franc à l’euro on a vu les prix flamber. La copie est à revoir. Sortir de l’Europe est purement et simplement une folie issue d’esprits médiocres. Il faut réformer le système, en faire une vraie machine de guerre face aux Américains et aux Chinois. Il faut faire de l’Europe la puissance qu’elle est réellement. Et, dans ce cadre régler le problème de l’immigration, clandestine ou pas. Revoir surtout nos relations avec la Russie. Mais se passer de l’Europe, ce serait nous affaiblir encore plus. L’Angleterre est adossée à l’Amérique et peut donc se permettre un Brexit. Pas l’Europe continentale qui n’a qu’elle même pour exister. Or, ne sommes-nous pas la première puissance mondiale et surtout la plus créative ?

    Pour l’heure, l’urgence est à la réforme de notre Etat-nation.

    Plus rien ne marche, notre société est bloquée, la parole confisquée par les absurdités droit de l’hommesque, une classe médiatique illettrée qui débite chaque jour ses idioties, des intellectuels de barrière protégeant leur tiroir-caisse, et un système politique aussi obèse que sclérosé. Les zones de non-droit s’étendent, l’islamisation de notre société en marche.

    Le peuple français est comme Diogène, il se balade dans la rue en plein jour, une lanterne à la main. Où est ton soleil Odin ?